La question du mois – Que faire quand on est victime de moqueries ?

A l’école, il y a un garçon qui n’arrête pas de se moquer de mon papi. Ça m’énerve et ça me rend triste. Qu’est-ce que je peux faire ?

 

  ANTONIN, 7 ans

 

 

 

Cher Antonin,

 

Sache, tout d’abord, qu’il est normal de te sentir triste et énervé par le comportement de ton camarade.

 

En général, les moqueries viennent de la méconnaissance de la maladie. Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout simplement que les personnes qui ne connaissent pas la maladie d’Alzheimer ont tendance à trouver le comportement du malade bizarre. Cela entraine des moqueries.

 

La différence de l’autre est souvent difficile à accepter. Mais tu ne dois pas hésiter à en parler avec un adulte. Tes parents peuvent t’aider à faire face à cette situation. Ton enseignant également. Tu peux, par exemple, proposer à ton professeur d’en parler en classe. De cette façon, en expliquant ce qu’est la maladie d’Alzheimer, ton camarade comprendra peut-être enfin ce que tu vis et cessera de se moquer de ton papi.

 

L’équipe d’AlzJunior